Connectez-vous S'inscrire
Château Guadet - Grand Cru Classé - Saint Emilion.
     

Un passé à (re)découvrir

Alain Chaume, de la Société historique et archéologique de Libourne, professeur et historien, a présenté jeudi, au château la Marzelle, une conférence sur le thème : « Voyage et tourisme à Saint-Émilion (1830-1950) : sources lointaines du classement au patrimoine mondial de l'Unesco. » La rencontre a permis un rapprochement entre les deux sociétés historiques de Libourne et de Saint-Émilion.


Guy-Pétrus Lignac, président de la Shase, a accueilli Alain Chaume. (Photo Jean-Luc Boisseau)
Pendant plus d'une heure, Alain Chaume a décrit la variété d'approches de Saint-Émilion au fil des premiers articles et guides touristiques publiés à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Certains aspects méconnus ont surpris l'assistance : la description d'un village divisé entre classe dominante sur les hauts de la ville et misère exploitée des basses cavernes en 1846, l'attrait de la ville pour les congrès qui rassemblaient l'élite internationale des journalistes, diverses sociétés archéologiques, ou la présence de plus de 1 000 militaires américains lors du premier conflit mondial.


Un enregistrement vidéo de cette conférence peut être visionné sur le site de la Société d'histoire et d'archéologie de Saint-Émilion (Shase) : saint-emilion-histoire.com.

À venir

La prochaine conférence aura pour intitulé « Civrac, Gensac, Pujols et Rauzan : aux origines des seigneuries bazadaises de la rive gauche de la Dordogne (Xe-XIIIe siècles) ». Elle sera présentée le jeudi 3 mai à 20 heures au château Fonplégade par Sylvie Faravel, maître de conférences en histoire et archéologie médiévales à l'Université Michel de Montaigne.

Par Christine Ciesielski

Lu 787 fois

Notez

INFOS SUD OUEST